La pragmatique est une branche de la linguistique qui s’intéresse aux éléments de la langue qui n’ont de sens que dans le contexte de leur énonciation : comme «ici» et «maintenant», «là», «là-bas», «hier» ou «demain», «je» et «tu».

La pragmatique est une doctrine philosophique qui regarde de haut la spéculation pour s’intéresser, humblement, à ce que l’on peut toucher, à ce sur quoi l’ont peut agir.

À la pureté de la cosa mentale, le regard pragmatique préfère collectionner les accidents et les anomalies, s’abandonner dans la contemplation d’un léger désordre, se laisser surprendre par l’infinie variation de la lumière normande – qui ne contient ni blanc ni noir, souligne, très excitée, Elina au cours de son séjour.

La pragmatique a du mal avec les grands récits ; elle préfère les anecdotes, les faits divers et les glissements qui amène Paul à rencontrer Jacques et boire un verre avec lui, dans le soleil doré d’avant le crépuscule.

La pragmatique nous aide à regarder les choses telles qu’elles sont. Libérées de ce qu’elles devraient être.

L'exposition collective "Matter-of-fact" a lieu à la Galerie Duchamp du 19 juin au 19 septembre également.

MATTER-OF-FACT

Exposition collective

Avec Gabriela Albergaria, Cécile Beau, Yasmina Benabderrahmane, Alexandra Bircken,

Elina Brotherus, Jim Campers, Rodolphe Delaunay, Sophie Dubosc, Jean Dubuffet,

Jonathan Loppin, Kotscha Reist,  Alain Sonneville, Yoann Thommerel, Stéphane Thidet

Stéphane Thidet, "Soleils" (video-still), 2014.
Stéphane Thidet, "Soleils" (video-still), 2014.

Vidéo en boucle, 5 minutes.

Yasmina Benabderrahmane, 2016.
Yasmina Benabderrahmane, 2016.

Jean Dubuffet, "Légende Allègre", 1959.
Jean Dubuffet, "Légende Allègre", 1959.

Stéphane Thidet, "Soleils" (video-still), 2014.
Stéphane Thidet, "Soleils" (video-still), 2014.

Vidéo en boucle, 5 minutes.

1/3